Fondation des États-Unis | East Side Story, le projet
22568
single,single-post,postid-22568,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
elevation3

East Side Story, le projet

Le projet de rénovation de l’Aile Est de la Fondation des Etats-Unis a débuté le 20 décembre dernier. Le chantier se cache derrière des palissades, des escaliers métalliques et un lift extérieur ont été installés à l’extérieur, 10 bungalows de chantiers trônent sur pilotis au-dessus de la roseraie et le ballet des camions semble incessant. Mais que se passe-t-il à l’intérieur ? A quoi œuvrent les ouvriers présents sur le chantier ?

Le programme de rénovation de l’Aile Est est profond. Il ne s’agit pas d’actions simplement cosmétiques. Plus d’un an de travail a précédé l’ouverture du chantier. Pendant cette période, l’équipe projet (constituée de la direction, de son assistant à maîtrise d’ouvrage et de l’architecte et de son équipe d’ingénieurs et économistes) s’est concentré sur deux grands volets : établir le programme, c’est-à-dire d’exprimer les objectifs et les contraintes en fonction des usages et des besoins d’une part, déterminer les grandes orientations relevant davantage de la philosophie de la maison, comme les choix faits en faveur de l’environnement, d’autre.

Le programme chambre

Les chambres de l’Aile Est seront toutes dotées d’une salle de bain avec douche et toilette, d’un réfrigérateur et d’un mobilier dessiné par l’architecte de l’opération et réalisé en bois de hêtre dans la Loire. Les matériaux naturels ont été privilégiés pour le mobilier mais aussi pour le sol qui sera en en lino. Trois chambres PMR seront créées.

Les cuisines communes et les douches collectives sont également entièrement reconfigurées pour offrir des lieux plus fonctionnels et plus chaleureux.

Le foyer méconnaissable

Le foyer méconnaissable

Au rez-de-chaussée bas, le foyer, véritable espace de vie, de détente, de rencontres et de pratiques artistiques et sportives, proposera plusieurs espaces distincts. Un lieu dédié aux pratiques artistiques et sportives telle que la danse ou le yoga, un espace confortable à la lumière tamisée pour se réunir autour d’une télévision, une grande cuisine ouverte et un espace de restauration. Les anciennes pièces qui servaient de remises ont vu leurs cloisons disparaître pour permettre une reconfiguration complète : une salle polyvalente, deux studios de musique et un local pour le comité des résidents.

Les grandes orientations en faveur de l’environnement

Agir pour l’environnement, c’est d’abord se concentrer sur ses propres pratiques, ses propres usages et donc sa propre consommation. Ainsi, l’accent a été mis sur deux volets.

Le premier, et le plus visible surtout en vue aérienne !, est l’installation de panneaux photovoltaïques sur les deux terrasses de la maison. L’ambition est de pourvoir à une partie des besoins de la Fondation. La superficie des terrasses permet d’installer des panneaux de manière à satisfaire  8 à 10% de la consommation de l’aile Est en fonction de la saison. Traditionnellement les panneaux photovoltaïques sont orientés au Sud, afin de bénéficier d’un ensoleillement maximum. Les ingénieurs qui ont étudié notre consommation et notre mode de vie nous ont suggéré une alternative originale : les panneaux seront installés selon l’axe Est-Ouest. En effet, résidence étudiante, la Fondation a une consommation électrique n’est pas répartie équitablement tout au long du jour, mais qui se concentre le matin et en fin de journée.

panneaux photovoltaïques

Le deuxième, absolument invisible, est l’installation d’un système de récupération de chaleur sur les eaux grises. Très simplement, il s’agit de « préchauffer » l’eau grâces aux calories récupérées sur les eaux « usées », celles des douches par exemple qui rejoignent le réseau encore chaudes. Ainsi « préchauffée » l’eau exige moins d’énergie pour atteindre la température demandée.

En complément de ces deux axes forts, l’ensemble du projet a été imaginé pour réduire la consommation de la maison et donc son empreinte. Tous les mus donnant sur l’extérieur seront doublés pour une meilleure isolation, les robinets seront équipés de mousseurs pour réduire la consommation d’eau, l’ensemble des éclairages sera au Led et les eaux pluviales seront récupérées pour l’arrosage du jardin.

 

4ème étageC’est donc un projet ambitieux ! Et comme tout chantier de cette ampleur, il a commencé par de nombreuses démolitions et par un curage de l’existant profond : toutes les cloisons entre les chambres et les différentes pièces du rez-de-chaussée bas ont été démolies après un travail soigné de déplombage des anciennes peintures. Ces démolitions étaient nécessaires à la reconfiguration des différents espaces mais aussi à l’amélioration des performances thermiques et du confort acoustique. Oui, un chantier, c’est aussi beaucoup de désagréments !

 

A droite, les chambres du 4ème étage après curage et démolition des cloisons.

 

(c) Plans et schémas Atelier Circonflexe Architectes