Fondation des États-Unis | Cycle de conférences « Medical Cultures »
17752
single,single-post,postid-17752,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive

Cycle de conférences « Medical Cultures »

Albinus

Cycle de conférences « Medical Cultures »

France-site

 

Édition 2015-2016
Autour du cerveau : neuroscience, rêveries, psychiatrie…

Présentation :
A la Fondation des Etats Unis, on vous invite à réfléchir sur la médecine, le corps et la santé de manière créative, collective et interdisciplinaire. Nous recevons des chercheurs du monde de la santé, des artistes, des chercheurs en sciences humaines, des journalistes et des patients pour aborder des questions qui touchent à l’expérience de tous (être malade, comprendre le fonctionnement du corps, réfléchir aux choix politiques et institutionnels liés à la médecine). Ces questions restent encore souvent abordées dans le cloisonnement des disciplines scientifiques, médicales, psychologiques, politiques, économiques… Les conférences proposées dans le cadre de Medical Cultures croisent ainsi médecine et arts en espérant toucher et faire réagir un public de patients et de soignants.

Pourquoi ce thème à la Fondation des États-Unis ?
En écrivant son legs en 1928 pour la création de bourses d’études à la Fondation des Etats-Unis, Harriet Hale Woolley a souhaité donner l’une des bourses à un jeune interne en psychiatrie, en exprimant son admiration pour les transformations récentes de la médecine. Il convenait donc d’intégrer les intérêts historiques de la Fondation pour la médecine dans notre programme culturel.
Les États-Unis ont été pionniers dans les Medical Humanities, en cherchant à développer, au sein du cursus médical, des enseignements de philosophie, d’histoire, de cinéma ou de littérature. Parallèlement, les études interdisciplinaires des questions de santé ont été abordées par les chercheurs américains, qui lisaient et discutaient les histoires analyses de la médecine française (Foucault, tout particulièrement mais plus largement ce qu’ils appellent la French Theory) pour l’appliquer dans leurs propres domaines. Le livre de Susan Sontag, Illness as a metaphor, paru en 1978, en témoigne. Parallèlement, des ouvrages de vulgarisation et de réappropriation des questions médicales comme Our Bodies, Ourselves, ainsi que les associations de patients comme ACT UP ont diffusé l’idée que la santé et la médecine devait être envisagée dans un dialogue interactif entre les patients, les acteurs de monde de la santé, et les institutions politiques.

Programme prévisionnel :
D’autres dates, dont une conférence autour d’un film et une exposition, seront prochainement ajoutés à ce calendrier.
7 Octobre : La Musique à la lecture des Neurosciences
5 Novembre : L’Art de rêver et faire rêver dans un service hospitalier
Professeur David Cohen, chef de service de pédopsychiatrie Paris Pitié Salpêtrière
18 Février : Les nouvelles Parentalités
Professeur Ouriel Rosenblum, Paris Pitié Salpêtrière, psychanalyste
Date à confirmer : La Place des addictions dans l’art
Professeur Amine Benyamina, CHU Paul Brousse Villejuif