Fondation des États-Unis | Du 8 au 20 février : Progress in Work de Marcel Abadia, Laura Francese et Maximilien Grémaud | Vernissage le 7 février
20944
single,single-post,postid-20944,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
Banner

Du 8 au 20 février : Progress in Work de Marcel Abadia, Laura Francese et Maximilien Grémaud | Vernissage le 7 février

France-site

Progress in Work, ou la rencontre fortuite de trois jeunes artistes in the making. A travers une recherche perpétuelle de nouvelles formes, motifs, techniques, médias,  inspirations, ils assouvissent leur besoin créatif tout en constituant peu à peu leur propre univers artistique. Laura, Marcel et Maximilien sont des résidents de la Fondation des Etats-Unis au parcours éclectique et avec trois univers très différents. Ils vous proposent de découvrir leur actualité, l’état de leur recherche d’une identité artistique.

Les œuvres de Laura ont en commun un goût prononcé pour la narration, qu’on retrouve tant dans son utilisation du langage que dans l’image elle-même. Comme Maximilien, elle travaille avec des médias très diversifiés : les pastels, la peinture à l’huile, la maquette, l’image numérique, qui sont autant de moyens pour elle d’élaborer des histoires, et représenter le monde. Dans cette exposition, elle vous présente ses recherches récentes en peinture sur la représentation du corps humain, de nouvelles techniques, de nouveaux supports.

Marcel s’est découvert un talent pour les arts plastiques très tardivement. Cela fait maintenant 3 ans, qu’il explore avec ses figurines d’argile l’univers chimérique des créatures fantastiques de notre enfance.

Maximilien lui créé avec des médias étonnamment diversifiés : du papier mâché à la cire d’abeille en passant par la peinture à l’huile et le numérique, il a par ailleurs une pratique quotidienne de l’écriture, cultivée par ses études en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre et d’anthropologie à l’EHESS. On retrouve dans ses œuvres, comme dans ses écrits, une curiosité éclectique, qui va de problématiques de philosophie à la nature, les animaux, l’histoire de l’art.…

Biographies des artistes

Marcel Abadia a grandi dans le comté d’Orange en Californie. Il a commencé les arts plastiques pendant sa seconde année de lycée et a été nominé pour être Artiste de l’année dans la catégorie Art en 3 dimensions. Une de ses œuvres a également été nominée pour faire partie de la collection permanente de son lycée. Son travail est largement inspiré du monde de la Fantasy et se concentre sur les créatures monstrueuses. Marcel aimerait travailler dans l’industrie du cinéma ou dans les jeux vidéo pour créer des êtres bizarres. La sculpture et l’art en général ont tendance à être centrés sur la figure humaine, c’est pourquoi Marcel travaille sur des monstres, essayant de retrouver l’imaginaire terrifiant des chimères de notre enfance.

Né à Angoulême en 1994, Laura Francese s’est tout d’abord formée à l’histoire de l’art et à l’archéologie à l’Ecole du Louvre. Elle est aujourd’hui étudiante à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, où elle développe ses recherches en arts visuels et en design. Elle vit sa deuxième année à la Fondation des Etats Unis, qui lui a proposé un atelier.

Maximilien Gremaud est né en France en 1994. Après une formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles il s’est tourné vers des études en philosophie puis en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre sans jamais cesser la pratique de la peinture et de la sculpture. Il habite un des ateliers de la Fondation des États-Unis depuis octobre dernier.

Horaires d’ouverture

Du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et 14h30 à 18h.
Visite le soir ou weekend sur rendez-vous : culture@feusa.org

Le vernissage aura lieu le mercredi 7 février à partir de 19h dans le cadre d’Art-Hop-Polis, le art hopping à la Cité. Programme à venir.